Division 1

Le PSG Hand l'emporte et reste invaincu

Le PSG Handball poursuit sa série d'invincibilité en championnat avec une huitième victoire en autant de matches, jeudi à Dunkerque (36-30), lors du match au sommet de la 8e journée de la D1 de handball, et accentue son avance en tête du classement.

 

 

 

En l'emportant sans trembler sur leur dauphin nordiste, également invaincu en Championnat avant la rencontre, les Parisiens prennent le large au classement avec quatre points d'avance sur leur adversaire du jour, avant Chambéry-Toulouse samedi.

 

Si le tiers du Championnat n'a pas encore été atteint, Paris semble idéalement parti pour décrocher le premier titre de champion de l'histoire du club.

Après leur défaite surprise fin octobre à Nantes (35-36, a.p.), en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, les hommes de Philippe Gardent ont donc repris leurs bonnes habitudes en championnat.

 

Après dix premières minutes très disputées, le PSG a toujours maintenu une distance minimum de deux buts avec Dunkerque, grimpant même jusqu'à six (30-24, 48e), écart qui ne devait plus bouger jusqu'au coup de sifflet final.

Face à des Nordistes qui n'avaient encore jamais encaissé plus de 30 buts cette saison, les Parisiens ont fait parler leur puissance offensive avec Mikkel Hansen (6 buts), Mladen Bojinovic (6 buts), Luc Abalo (5 buts) et Samuel Honrubia (5 buts) qui se sont équitablement partagé la marque.

Hansen écarté des terrains

Le PSG pourrait devoir apprendre à faire sans Mikkel Hansen, son joueur vedette, dans les prochaines semaines.
Le Danois a rejoint sa sélection mais ne prendra pas part aux deux matches prévus ce week-end contre l'Argentine, en raison de douleurs au genou droit.
Des examens passés mercredi ont révélé une lésion musculaire à laquelle s'ajoute un problème au ménisque. Une blessure qui pourrait nécessiter une opération :
«Mikkel doit se reposer, puis nous verrons s'il a besoin d'une intervention chirurgicale, que doit décider son employeur», a précisé le sélectionneur danois Ulrik Wilbek.
En fonction de l'option retenue et de la récupération du joueur, son absence pourrait durer trois à six semaines.
La présence de Mikkel Hansen au Mondial espagnol en janvier n'est donc pas remise en cause. Mais à moins que l'encadrement parisien choisisse de le faire souffler après, sa présence pour le choc en D1 face à Dunkerque le 8 novembre prochain est incertaine.

Pari tenu pour Montpellier

Le choc de la 7e journée entre Montpellier et Dunkerque ce jeudi a tenu toutes ses promesses. Et si les deux équipes ont tour à tour eu l'occasion de l'emporter en fin de match, elles sont restées dos à dos au coup de sifflet final (26-26).


La frustration doit cependant être plus grande du côté de Dunkerque, qui a compté jusqu'à cinq buts d'avance en seconde période. Montpellier, sous les yeux de Nikola Karabatic présent dans les tribunes , a réagi grâce au repositionnement de Michaël Guigou en demi-centre. L'international français a alors distribué des caviars à ses partenaires, dont a su particulièrement profiter Cristian Malmagro (8 buts). 

Les gardiens Mickaël Robin et Vincent Gérard, appelés à postuler en équipe de France dans les années à venir, ont été irréprochables. Grâce à ce match nul, le PSG conforte un peu plus son avance en tête de la D1.

 

Mais les Parisiens devront se méfier de Dunkerque, toujours invaincu, le 8 novembre prochain. Dimanche, les Nordistes retrouveront Montpellier pour la revanche en quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Cette fois, il faudra un vainqueur.

 

Paris déroule

Les victoires se suivent pour le Paris-SG. Mercredi soir, le club de la capitale a réalisé sa septième victoire en championnat cette saison. Sélestat, victime, n'a rien pu faire face stars des géants qataries que compte le PSG (42-27).


Samuel Honrubia a été le meilleur buteur de la soirée avec neuf buts.

Luc Abalo et Mikkel Hansen n'ont pas joué décision prise par Philippe Gardent. Du côté de Sélestat, Pawel Podsiadlo avec sept buts au compteur et le gardien Laszlo Fulop , ont réussi leur match.